mercredi 19 août 2015

Gérez les trois générations présentes dans votre entreprise.

Gérez les trois générations présentes dans votre entreprise
Thierry Brenet - 16/07/2015

Parmi les freins à un fonctionnement optimal de nos entreprises, une dimension a été mal explorée, celle de la cohabitation non pas entre deux, mais trois générations, dont la génération Y. Elisabeth Lahouze-Humbert nous apprend comment gérer de telles différences.

Pendant quelque temps, le gadget dont on nous rebattait les oreilles, en termes de GRH, c’était la génération Y. L’irruption de cette génération dans nos entreprises causait un certain émoi chez nombre de cadres, voire de DRH, semble-t-il. C’était un peu comme si l’incompréhension entre générations que l’on connaît dans les familles surgissait soudainement en entreprise et causait un grand chamboulement des valeurs admises de tous au sein de nos organisations.

D’articles en formations, nous avons donc appris ce qu’était cette génération et comment « traiter » avec elle.
Malheureusement, c’était oublier les réalités de l’entreprise, car ce ne sont pas deux mais trois générations qui s’y côtoient, la plupart du temps. Comptez bien. On y trouve (sans même parler des apprentis) les 20/30 ans, les 30/45 ans et enfin les 45/60 ans.

Cela a toujours été le cas et ne serait aucunement un problème si nous ne vivions pas une époque où ces trois tranches d’âge n’ont pas été éduquées de la même manière. De ce fait, les valeurs, principes et codes qui, il y a cinquante ans et plus, étaient partagés de tous, diffèrent aujourd’hui d’une génération à l’autre. Et, pour ne rien arranger, aujourd’hui, chacune veut conserver ses spécificités !

Nous le savons tous, dans notre vie de famille, on ne parle plus de la même manière à un enfant ou à un jeune adulte, qu’hier. Encore faut-il savoir jongler et utiliser les bons leviers pour les faire travailler tous ensemble.
Elisabeth Lahouze-Humbert, consultante, spécialisée dans les RH, nous aide grâce à un livre publié il y a quelques mois qui a pour titre Le Choc générationnel (chez Maxima).

Faîtes-le acheter par votre DRH, mais attention à ne pas vous le faire prendre, car c’est une mine d’informations, de conseils et de techniques très bien organisée.
Pour commencer, vous allez apprendre les caractéristiques de ces trois générations en dépassant les poncifs habituels, dont on nous a rebattu les oreilles et qui, hélas, peuvent nous mener à la faute assez rapidement. Par exemple, les seniors ne sont pas des ignares rétifs à la technologie et la (trop) fameuse génération Y ne vient pas travailler en dilettante.

Cette connaissance faite, vous n’aurez plus qu’à vous laisser guider par un châpitrage lui aussi bien construit. Il vous conduira de la question de la construction de la relation hiérarchique entre les trois générations, à la bonne manière de déléguer, d’évaluer les performances de chacun de ces trois « groupes »
Ensuite, parce que notre société est de plus en plus « liquide », Elisabeth Lahouze-Humbert distinguera les méthodes de conduite du changement, évidemment différentes d’une génération à l’autre.
Vous comprendrez mieux comment vous appuyer sur la génération du milieu, dite génération « X » pour créer des ponts entre les plus âgés et les plus jeunes.

Il s’agit donc de découvrir les leviers qui motivent les uns et les autres pour ensuite les manier avec intelligence et faire en sorte que l’entreprise comprenne, valorise et utilise au mieux les compétences et spécificités de tous.

Merci à Thierry Brenet et retrouvez cet article sur :

http://www.bivi.metrologie.afnor.org/actualites/un-peu-plus-loin-que-la-qualite/gerez-les-trois-generations-presentes-dans-votre-entreprise

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire