vendredi 23 janvier 2015

Questions HRcareers sur le choc générationel (extraits)

Peut-on mettre en lumière les principales différences, au travail, entre la génération y et les générations plus anciennes ?

La réponse à cette question nécessite 200 pages sinon on est dans la caricature. Alors je reprends des éléments généraux : la vision du monde et de l’entreprise, la relation au temps, à la hiérarchie, la manière de communiquer…

Les Seniors ont été gâtés par le sort : travail, pouvoir d’achat, salaire. Les Trente Glorieuses généraient un contexte favorable au plein emploi. Une conception du travail qui consiste à gagner son pain à la sueur de son front.

La génération X, elle, a vécu les Vingt piteuses : récession, chômage, précarité. Elle constitue le liant entre les Seniors et les Y mais doit se battre pour conserver ses acquis notamment sur le plan des compétences.

En ce qui concerne les Y, si nous ne voulons pas qu’ils soient tentés de s’échapper de leur lieu de travail, il faut introduire le bien être dans les conditions de travail ; bien sûr, il ne s’agit pas de transformer le bureau en parc d’attraction mais de procurer un meilleur environnement à leur épanouissement, encore faudrait-il qu’ils trouvent du travail…C’est une génération qui en a assez d’être stéréotypée et qui ne supporte plus des intitulés d’articles ou de formation « Comment manager, comment fidéliser les Y ? ». Ce ne sont pas des extra-terrestres.

Les trois générations méritent qu’on réponde à cette question en tenant compte de leurs spécificités : « comment les manager ? » d’où le sous-titre du « Choc générationnel » : « Comment faire travailler ensemble trois générations ? »

Quels conseils donneriez-vous à un manager confronté à un « choc générationnel »

- Au sein de ces équipes :

Faire de la formation à l'intergénérationnel mais elle ne sera utile que si elle répond à une difficulté réelle dans l'équipe, ce qui est le cas dans environ 20 % des situations. Afin de désamorcer le choc générationnel/culturel, le plan d'actions à mettre en place se déroule en trois phases :

1- Énoncer clairement les stéréotypes pour mieux lutter et changer les mentalités.
2- Connaître les systèmes de valeurs pour pratiquer un manage¬ment à géométrie variable.
3- Actionner les leviers de performances individuels et collectifs en s'appuyant sur les différences.

- Entre lui et un collaborateur :

Faire vivre la mixité commence par la connaissance des clichés qui s’attachent à chaque génération puis des systèmes de valeurs qui induisent des comportements particuliers, cette prise de conscience est capitale mais, après, c’est toute la question de la relation entre les individus qu’il faut traiter.



Pensez vous qu’il est plus simple d’être un jeune manager manageant des générations X, sénior ou bien le contraire (X, senior manageant Y) ?

Les uns autant que les autres doivent changer de paradigmes et entrer dans la culture de l’autre. C’est donc aussi difficile dans les deux cas.

http://www.hrcareers.fr/actualites/le-choc-generationnel-est-il-inevitable,152-0.html
Merci à Mr Boustil de HRcareers pour son intérêt à la question : "Le choc générationnel est-il inévitable".






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire